Retour

Un regard du CAUE sur...

Accueil périscolaire « vaisseau d’essente »

Route de Bazas 33125 Hostens
Le + CAUE

Le CAUE de la Gironde accompagne les collectivités ...

Programme

Équipement pluridisciplinaire pour l’accueil d’enfants à Hostens

Concepteur(s)

dauphins architecture

Maître(s) d'ouvrage

CdC du Pays Paroupian

Type de réalisation

Equipement social et socio-éducatif

Date de réalisation

2013

Surface

400 m² SHON

Coûts

700 000 € HT ; soit 1750 €/m² HT

Crédits photos

© dauphins architecture

Date de mise à jour

20 janvier 2020

Un étrange vaisseau en bois, refuge des enfants et de leurs jeux …

Le bâtiment d’accueil périscolaire est positionné dans la longueur à l’arrière de l’école et en referme la composition pour se mettre à hauteur de la cour d’école. Il s’élève au dessus du talus. On y accède par une passerelle, créant ainsi un espace dégagé sous le bâtiment, un couvert abrité entre les piliers de béton qui sert au jeu. Ces piliers supportent un plateau en pin des Landes qui accueille une structure bois en sommiers et solivage, choisie pour sa rationalité et la valorisation des savoir-faire locaux. Les passerelles métalliques jouent également un rôle structurant. Le revêtement dit en « essentage » est une technique qui consiste à utiliser un matériau de couverture, ici des tuiles en châtaigner, sur une paroi verticale. Cela donne un aspect organique, une peau presque « animale » créée par le décalage des morceaux de bois.

Le revêtement s’épaissit au niveau des vitrages : au sud cela donne une casquette qui protège du soleil, tandis qu’au nord cet espace se transforme en niche baignée de lumière, comme un bow window.

Sur le toit c’est un bac acier qui soutient une toiture végétalisée.

De légères pentes de toiture créent des variations de hauteur, pour des espaces adaptés aux différents âges. Les fenêtres en longueur cadrent le paysage, à hauteur d’enfants, qu’ils soient assis ou debout.

PLANfinal

Plan du bâtiment par ©dauphins architecture

Les murs du couloir en torchis de masse (mélange de terre, chanvre et chaux assimilable à un béton de chanvre) offrent une forte inertie aux parois. Couplé à une ventilation naturelle par d’étroites ouvertures en façade, cela permet d’assurer le confort thermique du bâtiment.

Ce couloir traverse tout le bâtiment dans sa longueur et distingue plusieurs séquences. L’accueil et son porche ouvrent sur les espaces techniques et de bureaux, réservés au personnel. Au milieu on trouve l’espace des « grands », modulable avec une cloison à soufflet, et à l’autre extrémité l’espace des « petits ».

Le site de l’agence …

Sur la carte